Robot Pédagogique

Formation BTS maintenance des systèmes de production
En juin 2017, dix étudiants de deuxième année du BTS ont passé l’examen. Cinq ont obtenu le diplôme et sont aujourd’hui en entreprises, les recalés ont aussi démarré leur activité professionnelle. Donc, les compétences acquises durant la formation, permettent aux étudiants de s’insérer facilement dans le monde professionnel local et régional.
Dix étudiants sont entrés en première année en septembre dernier.
Une réunion s’est tenue en ce début d’année, réunissant tous les acteurs de la mise en œuvre de ce BTS, pour faire le point après ces 3 premières années. Des aléas ont été rencontrés dans les recrutements et une forte demande pour une filière apprentissage a été détectée auprès des candidats. Aussi, le Lycée Marguerite Audoux a obtenu le feu vert pour ouvrir, en septembre 2018, une filière apprentissage pour 50% des effectifs soit pour 7 à 8 étudiants.
Par ailleurs, les étudiants rencontraient des difficultés pour trouver un hébergement. Alertée de cette situation, la Mairie de Gien a motivé des propriétaires pour qu’ils proposent des logements adaptés aux étudiants tant en termes de qualité que de conditions financières.
Donc, le BTS maintenance des systèmes de production va pouvoir perdurer à Gien et contribuer ainsi à insérer des jeunes dans les entreprises du bassin d’emploi avec des compétences en robotique industrielle grâce au ROBOT que nous avons financé.
Gérard COUSIN,

Responsable Fondation,

20/10/2017

Le 29 mai 2017, l’équipe pédagogique du Lycée (MM Lamoureux proviseur, Bailloux chef des travaux, Berault professeur) accompagné de Cédric Brouxel  étudiant de 2ème année nous a fait le point après un an de fonctionnement.

Le contrat sembl2017 05 L'équipe Pédagogiquee rempli, le robot donne pleine satisfaction au corps enseignant et aux étudiants, la promotion de 15 élèves n’aura pas de problème d’embauche.

Une réflexion est menée pour la future formation des BTS avec une année complète au lycée suivie d’une année en entreprise.

 

 

Le club Rotary Gien Sully sur Loire se mobilise pour les étudiants du BTS Maintenance des Systèmes de Production du Lycée Marguerite Audoux

robot1Le 11 mars 2016, les membres du club Rotary de Gien Sully sur Loire ont remis un Robot Industriel Pédagogique à l’équipe pédagogique du Lycée Audoux de Gien. Ce robot va servir à former à la robotique les étudiants du nouveau BTS ouvert en septembre 2014, et dont la première promotion sera diplômée en juin 2016.

Les étudiants vont pouvoir s’initier à la programmation de ce type d’équipement, à son insertion dans une chaîne de production, à sa maintenance préventive, à la résolution de disfonctionnements.

Ce projet a été initié au cours de l’année rotarienne 2014/2015, durant laquelle le club de Gien Sully sur Loire fêta ses 60 ans. A cette occasion, notre Président, Robert Einhorn a souhaité mener une action importante, orientée vers les jeunes et utile pour le bassin d’Emploi du Giennois, avec le concours de nos Clubs Contacts et de la Fondation du Rotary International.

Ainsi, Gérard Cousin, responsable Fondation, est entré en contact avec Monsieur Lamoureux, Proviseur du Lycée Professionnel Marguerite Audoux de Gien. A la suite de deux rendez-vous, l’un le 21 novembre 2014, l’autre le 18 décembre 2014, fut retenu le projet du Robot Industriel Pédagogique, présenté par GT Robotique, avec un robot Epson Scara LS3 401S, pour un budget de 60000€, dont 80% pris en charge par le club.

De plus en plus d’industriels du bassin d’emploi du Giennois utilisent ces robots. Aussi, il devenait urgent de former, dans le Giennois, des techniciens maîtrisant cette technologie robotique.

robot2L’action, menée par le club Rotary Gien Sully sur Loire, permet d’atteindre cet objectif. Elle a été possible grâce à la dimension internationale du Rotary. En effet, ont apporté leur concours financier : le club de Gien Sully sur Loire, qui fut le pilote, auquel s’est joint la société Shiseido International France, le District 1720, le club Rotary de Hambourg-Bergedorf en Allemagne et le District 1890, le club de Gaïa-Sul au Portugal, la Fondation du Rotary International basée aux USA. Ainsi, les 3 clubs ont apporté 14000€, les 2 districts 11000€, la Fondation du RI 18000€.

La Fondation du Rotary International a validé l’ouverture du dossier début mars 2015 au titre du développement économique et social pour une action qui vise à faciliter l’insertion des jeunes sur des métiers qui favorisent le développement des entreprises du secteur. Dominique Dhenne, du district 1720, et Conor Murphy, de la Fondation, ont apporté leur concours à Gérard Cousin pour monter le dossier. Le dossier a été accepté début septembre 2015, et les fonds ont été versés en novembre 2015. Un engagement de suivi sur 3 ans a été signé.

Comme le Lycée M.A. est le premier lycée de la Région Centre Val de Loire à être doté d’un tel robot, et un des tous premiers en France, cela va accroître son attractivité auprès des bacheliers, donc, sa capacité à attirer les jeunes talents dont les entreprises du bassin d’emploi du Giennois ont besoin pour pouvoir se développer.

Par cette action, le club Rotary de Gien Sully sur Loire montre sa capacité à mener une action importante qui apporte sa pierre au développement économique du bassin d’emploi du Giennois.

Gérard Cousin, responsable Fondation du club, mars 2016.